L’allègement comique dans les jeux de rôle

relax

Les jeux de rôle sont parfois assez dramatiques et sinistres dans les scenarii qu’ils proposent. Les concepteurs trouvent souvent qu’il est utile de placer les joueurs dans des situations extrêmes qu’ils ne rencontreraient pas dans la vie de tous les jours. Toujours est-il, que pour rendre ces situations supportables, ils font souvent utilisation de l’allègement comique. L’allègement comique sert à détendre une situation scénarisée assez tendue. Elle peut prendre diverses formes et survenir à différents moments.

Détendre l’atmosphère

Dans les jeux de rôle de type médiéval et fantastique, il n’est pas rare que les joueurs soient confrontés à des régimes tyranniques. Il est donc nécessaire de présenter des scènes dramatiques intenses aux joueurs et de garantir leur immersion.

Cependant, certains joueurs seront réticents à s’investir entièrement dans de tels environnements. C’est là que l’allègement comique leur permettra de mieux accueillir les idées présentées. Le meneur du jeu peut par exemple présenter les scènes dramatiques de façon comique en exagérant le comportement des joueurs, leur apparence ou leurs ambitions. C’est d’ailleurs une technique employée dans les jeux-vidéo qui abordent des thématiques assez sombres.

Détendre les joueurs

Des conflits peuvent survenir entre participants d’un jeu de rôle. Des divergences dans les choix à faire, des objectifs antagonistes ou simplement une antipathie mutuelle entre participants. Pour éviter que la situation ne dégénère et permettre que le jeu se déroule normalement jusqu’à son aboutissement, le meneur de jeu peut se servir de l’allègement comique.

Ne pas en abuser

Certes, l’allègement comique est un outil efficace lorsqu’on s’en sert à bon escient. Mais il ne faut pas en abuser ! Un jeu ou un récit narratif de jeu de rôle comportant trop d’allègement comique pourrait prendre des apparences de farce. Les joueurs risquent par conséquent de ne pas s’investir dans le jeu, en se sentant plus spectateurs qu’acteurs du récit.

De même, ce ne sont pas tous les univers qui sont propices à l’allègement, et tous les conflits ne devraient pas être résolus par le maître du jeu.